LE PLAISANCIER EN S’INSCRIVANT SUR LA PLATEFORME LES SENTIERS DE LA MER SOUSCRIT AUX ENGAGEMENTS SUIVANTS 

  • ASSURER une fonction d’hôte sur son voilier pour le compte de randonneurs parcourant les sentiers du littoral.
  • Héberger ces randonneurs à pied ou à vélo en demi-pension en assurant le repas du soir, le couchage et le petit déjeuner.
  • Occasionnellement et sans facturation supplémentaire il peut, avec son voilier, assurer des transferts des randonneurs vers un point de départ de randonnée ou les récupérer à un point d’arrivée ou bien assurer un retour.
  • LE PLAISANCIER-HÔTE A LE PLAISIR DE L’ACCUEIL À SON BORD
    ET A LE SOUCI DE RENDRE LE SÉJOUR DES RANDONNEURS LE PLUS AGRÉABLE POSSIBLE.
  • IL CONNAÎT SA RÉGION ET EST « L’AMBASSADEUR» DE SON TERRITOIRE.
    IL PARTAGE AVEC SES HÔTES SA CONNAISSANCE DES LIEUX ET LEURS INTÉRÊTS RESPECTIFS.
  • DÈS QU’ILS SONT À SON BORD LES RANDONNEURS DEVIENNENT DES ÉQUIPIERS ET SONT SOUS SON AUTORITÉ.
    HÉBERGEANT DES « TERRIENS » IL LEUR TRANSMET LES USAGES DE LA VIE À BORD D’UN BATEAU ET DANS UN PORT.

Des engagements au service du bien-être des randonneurs

En tant que skipper le plaisancier-hôte s’engage à ce que son bateau soit : 

  • EN BON ÉTAT GÉNÉRAL DE NAVIGATION : moteur, gréement, voiles
  • PROPRE ET ACCUEILLANT :Suffisamment de rangements pour les affaires des randonneurs (penser à ré- server de la place dans les coffres exté- rieurs pour les chaussures).
  • DOTÉ DE PROTECTIONS POUR LES OREILLERS : Les randonneurs emmènent leur propre duvet pour le couchage),
  • AVEC SUFFISAMMENT DE PLACE DANS LE FRIGO : Pour conserver des denrées de marche Pes randonneurs.
  • AUX NORMES DE SECURITE : Radeau à jour de sa révision, fusées à jour, extincteurs révisés, gilets de sauvetage et harnais en nombre suffisant.